FLASH INFO
Déc 07 2017
Mode
Zen
Partager

Côte d’Ivoire : Le gouvernement fixe l’âge limite des véhicules d’occasion importés et d’exploitation affectés au transport  

Le gouvernement a adopté lors de son conseil de ministres de ce mercredi 06 décembre 02 décrets. L’un portant limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés en Côte d’Ivoire et l’autre concernant les durées d’exploitation des véhicules affectés au transport public ou privé de personnes ou de marchandises, à compter de la date de leur première mise en circulation. Le premier décret fixe l’âge limite des véhicules d’occasion importés en Côte d’Ivoire en fonction du type de véhicule et de l’activité à laquelle il est affecté. Ainsi, l’âge limite des véhicules automobiles d’occasion importés, affectés au transport public de personnes ou de marchandises est de :

-              cinq (05) ans pour les taxis ;

-              sept (07) ans pour les minicars de 09 à 34 places ;

-              sept (07) ans pour les camionnettes jusqu’à 5 tonnes ;

-              dix (10) ans pour les cars de plus de 34 places ;

-              dix (10) ans pour les camions de 05 à 10 tonnes ;

-              dix (10) ans pour les camions de plus de 10 tonnes.

 L’âge limite des véhicules de tourisme d’occasion importés est fixé à cinq (05) ans à compter de la date de leur première mise en circulation à l’étranger. Ce dispositif vise à réduire significativement le nombre croissant d’accidents de la route ainsi que les gaz polluants qui induisent de graves problèmes de santé et nuisent considérablement à l’environnement.

 

Les durées d’exploitation des véhicules affectés au transport public ou privé de personnes ou de marchandises, à compter de la date de leur première mise en circulation, sont fixées comme suit :

-              sept (07) ans pour les taxis ;

-              dix (10) ans pour les minicars de 09 à 34 places ;

-              dix (10) ans pour les camionnettes de moins de 5 tonnes ;

-              quinze (15) ans pour les cars de plus de 34 places ;

-              vingt (20) ans pour les camions de 05 à 10 tonnes ;

-              vingt (20) ans pour les camions de plus de 10 tonnes.

Cette mesure vise selon le gouvernement à créer les conditions d’un service de transport public ou privé de personnes ou de marchandises plus sûr et plus confortable pour les usagers et qui soit en harmonie avec les objectifs de développement durable.

Une période transitoire de dix (10) ans est accordée aux propriétaires des véhicules déjà en circulation, affectés au transport public ou privé de personnes ou de marchandises, bénéficiant d’une autorisation de transport, en vue de leur permettre de se mettre en conformité avec la nouvelle réglementation.

Pendant cette période transitoire, le contrôle technique automobile sera renforcé et des opérations de retrait de la circulation des véhicules de transport les plus âgés auront lieu. Un arrêté interministériel fixera les tranches d’âge des véhicules concernés.

 

Source: Fraternité Matin

 

 

 

Lu 1635 fois Dernière modification le jeudi, 07 décembre 2017 13:49
Connectez-vous pour commenter

Venir en Côte d'Ivoire

Vous souhaitez
venir et découvrir la
Côte d'Ivoire
Toutes les informations

Découvrir le Liban

Tout savoir sur
le Liban
Cliquez ici >>
Chambre de commerce et d'industrie Libannaise en Côte d'Ivoire

La CCILCI en chiffres

Aujourd'hui 123

Hier 519

Cette semaine 3747

Ce mois 11589

Tout 300484

Il y a actuellement 86 visiteurs et aucun membres en ligne