FLASH INFO
Mar 17 2017
Mode
Zen
Partager

Fuite de la noix de cajou aux frontières ivoiriennes : les pays voisins en profitent …

Les Douanes ivoiriennes ont saisi récemment à Man à l’ouest de la Côte d’Ivoire, environ 53.000 kilogrammes de cacao à destination de la Guinée. Egalement, Dans la Sous-Préfecture d’Assueffry, frontière du Ghana à l’Est du pays plus de 20.000 kilogrammes de noix de cajou ont été saisis. Les noix étaient reconditionnées dans 234 sacs d’origine ghanéenne...  Selon les informations recueillies, les villes d’Agnibilékro, de Bondoukou à la frontière du Ghana et celles de kong, de Ouangolodougou à la frontière du Burkina Faso reçoivent au quotidien des clandestins qui en complicité avec des producteurs achètent les noix de cajou à destination des pays cités.

La noix de cajou « Made in Côte d’Ivoire » étant  prisée au plan mondial, Les clandestins s’y intéressent de plus en plus,  cela a  un impact sur la commercialisation de la production ivoirienne à destination des pays étrangers. Le niveau du volume d’exportation, va logiquement baisser puisqu’une quantité importante est vendue frauduleusement aux pays voisins. La Côte d’Ivoire risque donc de perdre sa place de premier producteur mondial de noix de cajou. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, la fuite de la noix de cajou profite aux pays voisins qui perçoivent par tonne entre 50 et 100 dollars à la vente, soit entre 25.000 et 50.000 FCFA. 

Lu 505 fois Dernière modification le jeudi, 25 mai 2017 10:58
Connectez-vous pour commenter

Venir en Côte d'Ivoire

Vous souhaitez
venir et découvrir la
Côte d'Ivoire
Toutes les informations

Découvrir le Liban

Tout savoir sur
le Liban
Cliquez ici >>
Chambre de commerce et d'industrie Libannaise en Côte d'Ivoire

La CCILCI en chiffres

Aujourd'hui 244

Hier 376

Cette semaine 1200

Ce mois 4905

Tout 231574

Il y a actuellement 82 visiteurs et aucun membres en ligne